Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Mains Solidaires ASBL

FINITION DES TRAVAUX D’UN BATIMENT A POULTOCK / DIOHINE AU SENEGAL A USAGE DE MAISON DE SANTE ET EQUIPEMENT DE CELLE-CI

FINITION DES TRAVAUX  D’UN BATIMENT A POULTOCK / DIOHINE AU SENEGAL A USAGE DE MAISON DE SANTE ET EQUIPEMENT DE CELLE-CI
FINITION DES TRAVAUX  D’UN BATIMENT A POULTOCK / DIOHINE AU SENEGAL A USAGE DE MAISON DE SANTE ET EQUIPEMENT DE CELLE-CI
FINITION DES TRAVAUX  D’UN BATIMENT A POULTOCK / DIOHINE AU SENEGAL A USAGE DE MAISON DE SANTE ET EQUIPEMENT DE CELLE-CI
FINITION DES TRAVAUX  D’UN BATIMENT A POULTOCK / DIOHINE AU SENEGAL A USAGE DE MAISON DE SANTE ET EQUIPEMENT DE CELLE-CI
FINITION DES TRAVAUX  D’UN BATIMENT A POULTOCK / DIOHINE AU SENEGAL A USAGE DE MAISON DE SANTE ET EQUIPEMENT DE CELLE-CI
FINITION DES TRAVAUX  D’UN BATIMENT A POULTOCK / DIOHINE AU SENEGAL A USAGE DE MAISON DE SANTE ET EQUIPEMENT DE CELLE-CI
FINITION DES TRAVAUX  D’UN BATIMENT A POULTOCK / DIOHINE AU SENEGAL A USAGE DE MAISON DE SANTE ET EQUIPEMENT DE CELLE-CI
FINITION DES TRAVAUX  D’UN BATIMENT A POULTOCK / DIOHINE AU SENEGAL A USAGE DE MAISON DE SANTE ET EQUIPEMENT DE CELLE-CI
FINITION DES TRAVAUX  D’UN BATIMENT A POULTOCK / DIOHINE AU SENEGAL A USAGE DE MAISON DE SANTE ET EQUIPEMENT DE CELLE-CI
FINITION DES TRAVAUX  D’UN BATIMENT A POULTOCK / DIOHINE AU SENEGAL A USAGE DE MAISON DE SANTE ET EQUIPEMENT DE CELLE-CI
FINITION DES TRAVAUX  D’UN BATIMENT A POULTOCK / DIOHINE AU SENEGAL A USAGE DE MAISON DE SANTE ET EQUIPEMENT DE CELLE-CI

Projet que notre association a décidé de soutenir afin de donner l'accès aux soins primaires à la population d'un village en brousse

  1. Contexte

Poultock/Diohine est un village de brousse situé dans le Siné Saloum au Sénégal et compte un peu plus de 2000 habitants, notamment beaucoup d’enfants et de femmes.

Les activités principales dans ce village sont : maraîchage, agriculture, élevage, transformation des produits céréaliers.

La population vit de manière isolée.

Ce village rural est confronté, entre autres, à un manque d’infrastructure sanitaire opérationnelle. L’hôpital le plus proche se trouve à Fatick à environ 30Kms .

Une distance bien longue pour les habitants se faire soigner. La plupart d’entre-eux soit n’ont pas les moyens financiers  soit ne peuvent s’y rendre compte tenu de l’éloignement et de leur âge . Il faut savoir que le moyen de transport dans cette zone est encore principalement la charrette.

Les affections les plus courantes, dues aux conditions d'hygiène, ou de salubrité sont : le paludisme, les fièvres et les problèmes respiratoires, les anémies, des plaies infectées, la malnutrition ... Des pathologies qui affaiblissent d'abord les êtres les plus vulnérables : enfants, les femmes (enceintes), personnes âgées mais également les jeunes gens qui représentent une force active et de travail pour les familles. Elles ont, bien entendu, des conséquences sur les taux de mortalité infantile et de mortalité maternelle et donc sur l'espérance de vie en général.

La région est pauvre et ne bénéficie pas d'aides de la part de la commune ni de l'Etat, c'est aux populations de s'organiser et de s'entraider afin que le minimum nécessaire soit possible d’où leur appel AU SECOURS.

Ainsi, le besoin d’avoir une maison de santé s'avère indispensable pour assurer un minimum d'hygiène, pour guérir les affections courantes, pour soulager les femmes enceintes et rassurer les enfants.

En 2006, à la veille des élections au Sénégal, la commune a construit un dispensaire dans ce village. Pour les habitants celui-ci n’était pas à la bonne place mais avait tout sa raison d’être mais aujourd’hui au lieu de servir la population qui en a vraiment besoin, en tant que MAISON DE SANTE, l’infrastructure sert d’abri aux animaux divagants tels que : les ânes, les chèvres, les juments, les porcs, les oiseaux , etc ……. Triste constat.

En ayant marre de cette intenable situation, les gens du village ont décidé de prendre les choses en mains. Avec leur peu de moyens, ils ont commencé à rénover notamment en peignant les murs intérieurs mais aujourd’hui ils lancent un appel pour obtenir des fonds pour la remise en état de ce bâtiment et pour pouvoir l’équiper, ceci, afin que la MAISON DE SANTE soit opérationnelle dans les meilleurs délais pour le bien-être de la population.

Il n’est pas trop tard d’aspirer à des objectifs nobles et humains. C’est pour cela que notre association « Les Mains Solidaires ASBL » initie ce projet afin de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la population de Poultock/Diohine et ses environs confrontée à de multiples difficultés sanitaires dans cette fragilité de propagation des maladies endémiques.

 

  1. OBJECTIFS SPECIFIQUES

1.Terminer les travaux du bâtiment existant pour accueillir la population dans de bonnes conditions d’hygiène.

2.Donner l'accès aux soins pour tous.

3.Equiper la maison de santé en matériel et fournitures (médicaments) de manière adéquate et suffisante.  

4.Assurer les soins primaires par un service de qualité efficace et efficient.

5.Promouvoir des activités pouvant améliorer l’hygiène et la salubrité et améliorer ainsi les conditions de vie de la population (lavage des mains, des dents, désinfections de petites plaies, information sur le paludisme …)

6.Pallier à la lutte contre le paludisme par le biais de la prise d’artémesia en période d’hivernage et initiation à la culture de la plante.

7. Assurer la formation de l’infirmier dans des domaines spécifiques.

 

  1. RESULTATS ATTENDUS

Les principaux résultats consistent :

  1. A rendre la Maison de santé opérationnelle.
  2. Privilégier les accouchements à la Maison de santé plutôt qu’au domicile afin de limiter le décès des femmes et de leur bébé.
  3. Réduire le taux de morbidité et mortalité des personnes âgées.
  4. Améliorer les conditions de vie des villageois .
  5. Sensibiliser la population à l’hygiène et à la prévention de maladies courantes.
  6. L’installation d’un comité de gestion.
  7. La lutte contre le paludisme.

 

Coût du projet : 1.438€

 

 

Tout être humain a le droit inconditionnel de bénéficier des soins de santé.

William Henry Beveridge

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article